Cinq fast food aux architectures gargantuesques

le
0

EN IMAGES - Après les menus XXL, certains fast food optent pour des structures à leur tour géantes. Le Figaro Immobilier en a repéré cinq dans le monde qui méritent le déplacement, plus pour leur architecture surprenante que pour leur gastronomie...

Après vous avoir fait découvrir cinq stations-service qui méritent un stop, les plus belles gares routières, mais aussi des WC publics réinventés, le Figaro Immobilier vous emmène à la découverte d’autres lieux à l’architecture peu banale: les fast-food. Ces restaurants auxquels on ne prête guère de prétention prennent soudain une toute autre ampleur avec des bâtiments surprenants. Désireuses d’en faire des attractions touristiques pour certaines ou une démonstration écologique pour les autres, les grandes enseignes n’hésitent visiblement plus à repenser leurs commerces. Leur superficie est bien souvent multipliée et il ont l’avantage de ne plus passer inaperçus dans le paysage. Départ autour du globe.

KFC à Keflavík, en Islande

Bien loin de l’architecture classique et standardisée d’une enième franchise de l’enseigne KFC, ce bâtiment aux allures d’abord austères est une oeuvre contemporaine du cabinet d’architectes Arkitekar. La bâtisse s’est élevée sur un terrain en pavé noir, grâce à un assemblage de boîtes noires. A l’extérieur, des tuiles noires mates révèlent un édifice élégant d’une superficie totale de 530 mètres carrés. Afin d’offrir une meilleure luminosité aux visiteurs, l’aile ouest est dotée d’une large façade de verre. Le restaurant est ainsi baigné de lumière jusqu’au coucher du soleil et les visiteurs peuvent apprécier une vue élargie sur... la mer.

MacDonald’s à Batoumi, en Géorgie

Un pas de plus le gigantisme Mac Donald’s. Ces murs de verre ont valu à l’architecte géorgien Giorgi Khmaladze une mention spéciale pour la première construction lors du Concours international d’architecture Next Brand en 2013. L’extérieur est recouvert de 460 panneaux de verre, tandis que l’ensemble du bâtiment est entouré d’un bassin réfléchissant. L’intérieur dispose d’un coin repas qui donne sur la piscine et le patio végétalisé à ciel ouvert. Malgré les apparences, ce restaurant a été conçu au sein d’une station-service dans le coeur urbain de Batoumi. De jour, les vitrines prennent un effet miroitant qui illumine le paysage environnant tandis qu’une fois la nuit tombée, l’éclairage intérieur du bâtiment lui procure une allure fantasmagorique. L’architecture surprenante et solaire de la structure est ainsi devenue une icône gage d’attractivité pour la ville géorgienne.

Torchys Tacos à Austin, au Texas

C’est bien vrai, «Everything is bigger in Texas». Ce fast food de cuisine mexicaine est l’oeuvre du cabinet d’architecture Chioco Design qui s’est inspiré des années 1950 pour concevoir ce bâtiment de la chaîne Torchys Tacos. Les colonnes rouges expréssement disposées en forme des X et de Y supportent un toit créneulé, doté de nombreux puits de lumière. Le tout rassemble une surface de plus de 278 mètres carrés et le profil en zigzag appelle l’oeil des passants de la South Congress Avenue, l’une des artères commerciales les plus prisées de la capitale texane.

Starbucks Coffee à Tukwila, dans l’Etat de Washington

Starbucks Coffee aussi mise sur le recyclage! Les architectes de la filiale connue pour son café en grains ont ici désiré améliorer promouvoir la construction de bâtiments écologiques et améliorer la durabilité de leurs locaux. En effet, cette structure surprenante a été fabriquée grâce à l’assemblage de quatre conteneurs d’expéditions, précedemment utilisés pour transporter du thé et du café. En réalité, deux d’entre eux ne sont pas réservés à l’accueil des clients mais à des serres végétales qui prennent des allures de jungles en boîte.Grâce à cette initiative, le bâtiment a pu acquérir le label LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) , un système nord-américain de stantardisation pour les constructions à haute qualité environnementales.

Pizza Hut à Stratford-upon-Avon, au Royaume-Uni

Plus ancien et moins vaste, mais tout aussi surprenant. La chaîne américaine de pizza n’a ici pas hésité à se nicher au coeur d’une maison à colombages dans le comté natal de William Shakespeare, non loin d’Oxford et de Conventry. Ici, pas d’architecture contemporaine mais une maison typique des villages britanniques du 16e siècle. Le restaurant se fond dans l’urbanisme de la ville, qui n’aurait certainement pas apprécié l’édification d’une structure imposante et détonante avec les logements avoisinants.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant