Cinq Etats africains veulent accentuer la lutte contre Boko Haram

le
0

NIAMEY, 8 octobre (Reuters) - Les représentants de cinq Etats d'Afrique de l'Ouest, ont confirmé mardi leur intention d'intensifier la lutte contre la secte Boko Haram en annonçant la création d'un bataillon et d'un centre de commandement. Les chefs d'Etat du Niger, du Nigeria, du Tchad et du Bénin, qui se sont réunis à Niamey, la capitale du Niger, en présence d'un représentant du président camerounais, ont annoncé que le centre de commandement pour une force multinationale régionale qui doit être constituée serait opérationnel pour le 20 novembre. Le déploiement des troupes promises par les Etats membres pour former la force multinationale sera finalisé d'ici au 1er novembre, indique un communiqué à l'issue de la réunion. Le Bénin devra pour sa part déployer un bataillon militaire à sa frontière avec le Nigeria. La réunion de Niamey fait suite au sommet organisé en mai dernier à Paris où les chefs d'Etat des cinq Etats avaient promis d'améliorer leur coopération dans la lutte contre Boko Haram après la vive émotion suscitée par l'enlèvement de quelque 200 lycéennes. (Abdoulaye Massalaki; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant