Cinq djihadistes présumés en garde à vue à La Réunion

le , mis à jour à 14:02
1

PARIS (Reuters) - Cinq personnes ont été placées en garde à vue à La Réunion dans le cadre d'une enquête sur une filière d'acheminement de djihadistes vers la Syrie, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Les interpellations ont été faites sur commission rogatoire d'un juge d'instruction antiterroriste dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en avril dernier, a-t-on précisé, confirmant une information de RTL.

Environ six départs sont imputés à cette filière, a-t-on ajouté, indiquant que les personnes interpellées sont quatre hommes âgés de 18 à 24 ans et une femme de 62 ans.

D'après RTL, les investigations sur ce réseau ont commencé à l'automne dernier.

Les membres de cette filière présumée gagnaient la Syrie via la métropole puis l'Allemagne pour rejoindre les troupes du front Al Nosra, poursuit RTL, qui précise qu'il s'agit de la première filière démantelée Outre-Mer.

Plus de 1.600 Français (1.683), dont un très grand nombre de jeunes, sont impliqués dans les filières djihadistes irako-syriennes, contre 555 en janvier 2014, soit une augmentation de 203%, a récemment indiqué le ministre de l'Intérieur.

Le nombre de combattants français dans la zone a, lui, augmenté de 104% en un an et demi, à 457 contre 224 individus au 1er janvier 2014. Parmi eux, on trouve 137 femmes et 80 mineurs parmi lesquels 45 filles.

Quelque 213 djihadistes présumés sont rentrés en France, 105 sont morts dans la région (dont 8 dans des attentats suicide), et deux sont détenus en Syrie.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bigot8 le mardi 2 juin 2015 à 15:25

    laissez les donc partir non de diou