Cinq conseils pour réussir votre Pacs

le
0
Selon l'Insee, 173.000 Pacs ont été conclus en 2014, contre 241.000 mariages célébrés. (© CC-D. Diamante)
Selon l'Insee, 173.000 Pacs ont été conclus en 2014, contre 241.000 mariages célébrés. (© CC-D. Diamante)

Le pacte civil de solida­rité (Pacs en abrégé) séduit de plus en plus de couples. Selon l’Insee, 173.000 Pacs ont été conclus en 2014, contre 241.000 mariages célébrés. Depuis sa création en 1999, les chiffres sont en constante augmentation.

À mi-chemin entre le concubinage et le mariage, il séduit par la simplicité de sa mise en place. Il permet aux partenaires d’organiser leur vie commune sans passer par le mariage, parfois perçu comme contraignant. Malgré ses atouts, il existe des différences substantielles par rapport au mariage. Nos conseils pour réussir votre Pacs.

1) Vie quotidienne : conservez des traces des grosses dépenses

Comme le mariage, le Pacs vous engage envers votre partenaire puisque vous avez un devoir d’assistance réciproque et d’aide matérielle. Chacun doit participer aux dépenses de la vie commune en fonction de ses possibilités ou selon la répartition prévue dans la convention de Pacs.

Le succès du Pacs s’explique aussi parce qu’il est extrêmement facile d’en sortir. La rupture peut se faire conjointement, mais aussi unilatéra­lement en informant son partenaire de sa décision par voie d’huissier. Il n’empêche que le Pacs est moins protecteur que le mariage. S’il existe une disparité de revenus entre les partenaires, celui qui ne travaille pas ou qui a de faibles revenus peut très vite se retrouver dans une situation de précarité en cas de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant