Cinq choses à savoir sur Darren Ferguson

le
0
Cinq choses à savoir sur Darren Ferguson
Cinq choses à savoir sur Darren Ferguson

Un peu plus de quatre ans après la retraite de Sir Alex Ferguson, son fils, Darren, va relancer le temps d'une soirée la formidable bataille qui a longtemps opposé la famille à Arsène Wenger. Un truc bien plus alléchant que ce troisième tour de Carabao Cup - plus connue sous le nom de League Cup - entre Arsenal et Doncaster.

Il a été formé à Manchester United


Né à Glasgow en février 1972, il est le frère jumeau de Jason et le cadet de Mark, les deux autres fils de Sir Alex. Il a rapidement eu la tronche dans le foot, son père s'arrangeant pour le faire entrer dans les équipes de jeunes de Manchester United à son arrivée en novembre 86. Costaud et porté par une solide réputation de milieu, Darren Ferguson a débuté chez les pros quatre ans plus tard avant de remplacer un Bryan Robson blessé durant une quinzaine de matchs au début de la saison 92-93. Soit, juste assez pour gratter une médaille de champion au printemps. Au final, il cavalera jusqu'en 2007 entre Wolverhampton, Rotterdam (au Sparta) et Wrexham où il claquera un peu plus de 300 matches en huit ans. Bingo : alors que son père fête ses vingt ans de coaching à United, Darren se décide à enfiler le costume et dégage à Peterborough, alors en League Two, où il devient entraîneur-joueur. Il boucle sa première saison à la dixième place.


Il est le (presque) entraîneur d'un membre des One Direction


Darren Ferguson est un précoce, un vrai : le rejeton n'aura eu besoin que de deux saisons pour se tailler un nom dans le milieu, ce qui représente sur son CV deux promotions consécutives avec Posh, le surnom de Peterborough United. Résultat, à la rentrée 2009, le club est en Championship, porté par la gâchette George Boyd. Détail : en novembre, Ferguson se tire alors que Peterborough est lanterne rouge et rebondit quelques semaines plus tard à Preston North End. Son passage au Deepdale Stadium reste maigrichon, à l'exception d'une victoire incroyable à Leeds (4-6) grâce à un triplé de Jon Parkin et ce après avoir été mené 4-1 après quarante minutes de jeu, et quelques embrouilles avec un arbitre, un Ferguson restant un Ferguson. Un exploit qui n'empêche donc pas le technicien écossais de passer par dessus bord avant de revenir à Peterborough jusqu'en 2015. Depuis, le voilà sur le banc de Doncaster, relégué en League Two en mai 2016 avant de revenir cette

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant