Cinq Casques bleus français blessés au Liban

le
0
Une bombe a visé une patrouille à Tyr, dans le sud du pays. Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé assure que la France «ne se laissera pas intimider par des actes aussi ignobles».

La bombe était cachée sur le bas-côté de la route. Elle a été déclenchée vendredi matin au passage de la jeep de soldats de l'ONU qui patrouillaient à Tyr, dans le sud du Liban. Deux civils et cinq Casques bleus français ont été blessés dans l'attaque.

La puissante explosion a creusé un cratère profond d'un mètre. Les soldats blessés ont été transportés à l'hôpital local. L'état-major des armées à Paris a précisé que quatre d'entre eux ont été «très légèrement touchés» et le cinquième «un peu plus sérieusement» atteint, sans que ses jours soient en danger. Une enquête est en cours, a indiqué un porte-parole de la Force de l'ONU déployée dans le sud du Liban (Finul).

 

Le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a réagi en condamnant un «lâche attentat». La France «ne se laissera pas intimider par des actes aussi ignobles» et elle reste «déterminée à poursuivre son engagement» au Liban, a-t-il assuré. Cette attaque interv

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant