Cinq «bonnets rouges» convoqués au tribunal

le
0
INFO LE FIGARO - Interpellés en marge de la manifestation de samedi dernier à Quimper, ces fauteurs de troubles sont convoqués devant le tribunal correctionnel.

Alors que le premier ministre promettait, mercredi, devant l'Assemblée nationale, que les auteurs des violences en Bretagne feraient l'objet de «convocations devant le tribunal correctionnel de Quimper», la justice tente d'identifier les fauteurs de troubles.

Pour l'heure, la moisson est maigre. S'agissant des infractions commises en marge des manifestations du 2 novembre dernier dans la préfecture du Finistère, cinq personnes ont été interpellées et sont convoquées devant le tribunal correctionnel. Elles devront répondre, respectivement, de violences sur militaires de la gendarmerie sans incapacité, violences en réunion sans incapacité, violences aggravées (jet de bouteilles sur les forces de l'ordre), participation à une manifestation malgré sommations et participation armée à une manifestati...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant