Cinq aveux marquants d'hommes politiques devant les caméras

le
0
Richard Nixon, Bill Clinton, Jacques Mellick, Dominique Strauss-Kahn et Moïse Lida Kouassi, tous hommes politiques, avaient déja utilisé le petit écran pour avouer leurs fautes, avant Jérôme Cahuzac.

Avant la confession télévisée de Jérôme Cahuzac, mardi, plusieurs autres leaders ont présenté leurs excuses à la télévision.

Richard Nixon

Contraint à la démission, le 9 août 1974, suite au scandale du Watergate, Richard Nixon accepte en 1977 de revenir sur cette affaire lors d'une interview télévisée avec le journaliste David Frost. Celle-ci se déroule en quatre séances, après trois années de tractations financières. Les thèmes abordés font aussi l'objet de longues négociations. C'est lors de la dernière émission que Frost arrache les aveux de Nixon. L'ancien président reconnaît sa responsabilité dans le scandale du Watergate. «J'ai commis des erreurs, quelques fois affreuses et indignes d'un Président», affirme-t-il. Il reconnaît aussi avoir «lais...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant