Cinq ans de camp pour l'adversaire de Vladimir Poutine

le
0
Alexeï Navalny, le principal opposant russe, a été condamné pour corruption. Une décision qui indigne la communauté occidentale.

En arrivant, jeudi matin, au tribunal de Kirov, accompagné de sa longiligne épouse, Youlia, Alexeï Navalny, 37 ans, est encore un homme libre, décontracté et jovial. «Je suis d'excellente humeur», lance-t-il aux militants venus le soutenir. Pourtant, l'opposant en bras de chemise ne se fait aucune illusion sur son sort. Il est prêt. En atteste le lourd sac de voyage qu'il a préparé. Comme il dit, «ce serait bête d'aller en prison sans survêtement ni claquettes».

Dès le début de l'audience, le juge Blinov ânonne, sans un regard pour l'accusé qui lui fait face: «Le tribunal a établi que Navalny a organisé cet acte criminel et a dirigé la mise en œuvre de ce détournement à grande échelle.» Le héraut de la lutte anticorruption est donc, aux yeux de la justice russe, coupable de détournement de fonds au détriment de l'exploitat...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant