Cinq ans après son lancement, les Parisiens ont adopté le Vélib

le
1
Cinq ans après son lancement, les Parisiens ont adopté le Vélib
Cinq ans après son lancement, les Parisiens ont adopté le Vélib

(Reuters) - Le vélo en libre-service, lancé à Paris en juillet 2007 avec la société de mobilier urbain JCDecaux par le maire socialiste Bertrand Delanoë, fête son cinquième anniversaire et un succès qui, loin de se démentir, s'amplifie.

Depuis le 15 juillet 2007, plus de 130 millions de trajets ont été réalisés par quelque 224.000 abonnés annuels et de nombreux cyclistes occasionnels.

Interrogé sur la rentabilité du Vélib' pour son entreprise, Jean-Charles Decaux, n'a pas voulu communiquer les chiffres exacts mais a assuré être "aujourd'hui à l'équilibre, après avoir perdu de l'argent pendant cinq ans".

"C'est un contrat qui a notamment souffert à cause des destructions et du vandalisme important dans les premières années", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse.

En juillet 2009, 16.000 vélos ont ainsi été vandalisés et 8.000 ont disparu. Une campagne de sensibilisation a alors été mis en place et les dégradations ont baissé de 46% depuis lors.

Ce mode de transport "bon marché", "pratique" et "écologique" rencontre un grand succès auprès des usagers, selon les enquêtes de satisfaction.

"Des parents m'ont dit : 'Depuis qu'il y a Vélib', je laisse plus facilement sortir mes ados tard le soir. Si jamais ils ont un peu bu, je préfère qu'ils rentrent avec Vélib', c'est moins dangereux'" a expliqué le maire de Paris.

Pour Bertrand Delanoë, le Vélib' permet de "redécouvrir Paris différemment" et il ne cesserait pas d'être sollicité par les maires d'autres grandes villes comme New York ou San Francisco.

FUTUR AUDACIEUX ?

"Si on ne mutualise pas un certain nombre de services, on sera ringard !" a-t-il poursuivi.

"Si, après Vélib', j'ai voulu Autolib', qui n'est pas encore à son niveau top, c'est parce que (...) Paris mérite toutes les audaces, d'affronter les conservatismes de gauche comme de droite d'ailleurs. Paris est une actrice résolue d'une forme de révolution écologique", a-t-il conclu.

Concernant ce "futur audacieux" prôné par le maire de Paris, Jean-Charles Decaux entretient le mystère.

"Des innovations ? Oui nous en avons. Très intéressantes. Ça sera une innovation assez majeure au sein de Vélib'. Elle devrait se concrétiser d'ici 12 à 18 mois, si Paris le souhaite bien sûr, sinon ces innovations verront peut-être le jour ailleurs ..." a-t-il dit.

Ce cinquième anniversaire donnera lieu ce week-end à une fête baptisée les "24h du Vélib'". Au programme : un parcours dédié sur les Champs-Elysées au bénéfice de trois ONG, Good Planet, Mécénat Chirurgie Cardiaque et la Fondation du Patrimoine.

Aymeric Parthonnaud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • PurJu.69 le samedi 23 juin 2012 à 14:00

    Excellent . !!