Cinq à la maison

le
0
Cinq à la maison
Cinq à la maison

Ce mercredi soir, le PSG s'est baladé pour le retour de Zlatan à Malmö. En véritable rouleau compresseur, les hommes de Laurent Blanc ont marqué sur chaque situation chaude, face à un adversaire peut-être trop joueur. Si Rabiot, Di María, Zlatan et Lucas ont marqué, c'est encore une fois Matuidi qui a impressionné. Paris est qualifié.

Malmö FF



Wiland (4) : Le gardien de 34 ans a laissé Paris soigner son goal average. Passif sur les cinq buts, le goal suédois a juste empêché Di María de mettre son corner rentrant. Wiland of Confusion.

Tinnerholm (4) : Deux grosses absences : sur le centre de Matuidi pour Di María d'abord, puis un gentil cadeau aux Parisiens pour le but d'Ibra. Sinon, c'était plutôt solide. Il a même confirmé ce que le monde entier sait déjà : Cavani sur un côté, c'est un immense gâchis.

Brorsson (2) : En défense > Engagez-vous plus > Faites un marquage plus strict.

Bengtsson (3) : Fautif sur le premier but parisien, rarement au contact des attaquants du PSG. Bref, l'international suédois est aussi fiable que les boulettes Ikea.

Konate (4) : Perdu sur le but de Rabiot, il a regardé Di María marquer le second. Excepté un petit festival de dribbles avant la mi-temps, le natif de Malmö s'est fait balader. Bon, en revanche, va falloir nous expliquer ce prénom. Pa ? Il s'appelle juste Pa ?

Rodić (5) : Une des seules satisfactions du soir. L'ailier qui aurait pu rejoindre l'Atlético Madrid cet été a attesté de la toute petite forme de Maxwell ses derniers temps. Remplacé par Eikrem (59e). Et son blase de café.

Lewicki (4) : Ce soir, son entraîneur pensait aligner un milieu défensif prometteur qui a fait ses classes au Bayern. Mais l'international suédois a trompé son coach et a offert une bien terne prestation. Monica Lewicki.

Adu (5) : Enoch Adu n'a pas laissé un grand souvenir du côté de Nice, mais il a enfin trouvé chaussure à son pied à Malmö. Le milieu ghanéen a tenté d'abreuver ses attaquants de bons ballons, tout en essayant de déranger Matuidi dans son dix-huitième marathon de la saison. Sans succès. He Just Can't Get Enoch. Remplacé par Rakip (80e).

Berget (6) : Mi-bûcheron mi-hipster, le chauve barbu a totalement raté sa reprise de volée sur la première occasion suédoise, puis a paniqué devant les grands bras de Kevin Trapp. Un des meilleurs joueurs de Malmö ce soir. Le Berget et son…


















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant