CIF : les dirigeants se battent toujours pour la survie de la banque

le
0
Les députés ont auditionné les dirigeants du Crédit immobilier de France. Ces derniers ont voulu les convaincre de revenir sur le plan de démantèlement, acté par Bercy. En vain.

Le pari était bien tenté. Auditionnés par la commission des finances de l'Assemblée nationale, les dirigeants du Crédit immobilier de France (CIF) ont voulu convaincre les députés d'abandonner le plan de démantèlement programmé de l'institution. Et ainsi de leur donner une chance de poursuivre leur activité et de protéger les salariés. Les arguments ont été entendus, mais les parlementaires refusent d'entrer dans un rapport de force avec Bercy.

Le CIF a été placé sous garantie de l'État en août dernier. Sans cette garantie, la survie de l'établissement, en prise à de graves problèmes de liquidité, était compromise. Mais la garantie s'est accompagnée d'un plan de cessation progressive des activités de la banque, actuellement discuté à Bruxelles. C'est contre ce plan que se bat la...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant