CICE : peu de profits pour les entreprises très exportatrices

le
0
Le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), créé en janvier 2013, permet aux entreprises d'obtenir une réduction d'impôt sur leur masse salariale.

Souvent qualifié par les patrons d'«usine à gaz», car jugé trop compliqué, le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) a-t-il raté le coche? Début octobre, l'Insee a indiqué que ce crédit d'impôt - qui coûtera 20 milliards par an à partir de 2015 - serait directement à l'origine de la création de 15.000 emplois au second semestre. Mais il s'agit d'une «estimation inférée de d'autres dispositifs», indique Jean Pisani-Ferry, le président du comité de suivi du CICE, qui a rendu jeudi son premier rapport. «Nous aurons des mesures réelles avant la fin de la législature», a-t-il cependant promis.

Entré en vigueur le 1er janvier 2013, le CICE permet aux entreprises d'obtenir une réduction d'impôt sur leur masse salariale, à hauteur de 4% pour 2013 (6% en 2014) des salaires compris entre...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant