Ciccolini : « Les fonctionnaires sont revenus »

le
0

Découvrez tout au long de la soirée les principales réactions enregistrées après les matchs de la 33eme journée de Ligue 1.

Caen – Lorient : 1-2

Julien Féret (milieu de Caen) C'est une défaite difficile à accepter, les espoirs de regarder plus haut s'envolent petit à petit. Il ne faut pas oublier d'où on arrive mais quand on obtient le maintien au mois de février, c'est assez frustrant. Sylvain Ripoll (entraîneur de Lorient) Certaines années, le maintien se joue au-delà des 42 points, et on a envie d'avoir notre destin entre les mains. C'est pour ça que le match contre Toulouse chez nous la semaine prochaine sera si important. On pourra passer à autre chose et remplir ce premier objectif, s'il y a un résultat positif contre Toulouse. Il faut savoir s'accrocher, et pour faire un résultat à Caen, il fallait aussi ça. J'ai beaucoup aimé le comportement de mes joueurs.

Saint-Etienne – Troyes : 1-0

Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Etienne) Sur ces matchs-là, avec l'obligation de résultat, il y a une certaine pression pour mes joueurs. Nous avons eu du mal à bousculer le bloc troyen. Je pense que certains ont joué en deçà de leur valeur. En jouant très moyennement, nous faisons des points. Mais il ne faut pas tomber dans l'excitation. Il y a eu beaucoup de précipitation. Il faut autant d'intensité, mais être meilleurs techniquement. 3 matchs, 9 points sur 9. C'est une belle série. On est là. On verra après Bastia, mais… on est là. Mohamed Bradja (entraîneur de Troyes) Nous n'allons pas lâcher, pour nous, le club et le championnat afin de respecter tout le monde. Le couperet est tombé la semaine dernière mais ce n'est pas pour cela que l'on va baisser les bras. La semaine prochaine, c'est Reims qui vient et nous avons toujours l'objectif de gagner enfin à domicile.  

Angers – Gazélec Ajaccio : 0-0

Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers) On s'attendait un peu à ça. Pour voir un match de foot, il aurait fallu ouvrir le score contre ce genre d'équipe. On n'a pas su le faire. Déjà parce qu'il y avait une équipe qui mettait de l'impact physique, et je ne sais pas si le mot est assez fort. Je trouve qu'il y a eu un peu de complaisance dans les sanctions de l'arbitre. On joue sur un champ de patates. C'est ennuyeux pour tout le monde, le spectacle. Tous ces éléments font que ce match était difficile. Thierry Laurey (entraîneur du Gazélec Ajaccio) Ce n'était pas un grand match d'un point de vue technique. Les équipes se sont rendues coup pour coup. Je trouve d'ailleurs qu'on a fait beaucoup de fautes. On ne voulait pourtant pas en faire trop face à la force angevine sur phase arrêtée. Mais dans l'ensemble, on a fait un match cohérent. On était bien en place, chacun a fait le travail. Je suis satisfait de la prestation. Certes, les autres résultats ne sont pas forcément favorables, mais il reste cinq matchs.  

Toulouse – Bastia : 4-0

Pascal Dupraz (entraîneur de Toulouse) Je suis très heureux, satisfait de l'état d'esprit. Wissam Ben Yedder a montré encore ce soir qu'il était un grand joueur. Ça nous permet non pas de rêver car on ne rêve plus depuis longtemps, on sait que l’on va y arriver. Comme je le dis depuis mon arrivée, j'y crois et je m'aperçois que les joueurs y croient aussi. Je n'entrevois pas l'échec. Nous avons marqué dix points sur quinze possibles, il nous faut reproduire cela sur les cinq matchs restants pour sauver notre peau en Ligue 1. François Ciccolini (entraîneur de Bastia) La première période a été équilibrée mais en deuxième, on a perdu tous nos duels. Quand Bastia perd ses duels, Bastia perd souvent ses matchs. On a fait trop d'erreurs. Je suis déçu et ça va influencer beaucoup de choses pour la suite. Il ne faut pas se réfugier derrière l'expulsion car avec aussi peu d'arguments. Nous aurions perdu ce match de toute façon. A la mi-temps, je pensais que l'on pourrait peut-être ramener quelque chose mais je n'aurais jamais imaginé que l'on allait s'effondrer comme ça. Je suis très inquiet du comportement de certains. Je croyais que les fonctionnaires avaient été mutés, mais ils sont revenus. Je suis aussi en colère car entre les paroles et les actes, il y a beaucoup d'écart.

Reims – Nantes : 2-1

Olivier Guégan (entraîneur de Reims) Nantes a joué libéré, nous étions un peu timorés au début. Pour une fois, on arrive à ouvrir le score et c'est important. Dans la difficulté, le score nous est favorable. Dans notre temps faible, on n'a pas craqué, on a courbé l'échine et on a réussi à aller chercher ce résultat. Gagner à la maison, c'était indispensable. Je suis fier des joueurs car ils ont répondu présent dans l'adversité. Tout n'était pas parfait mais on a réussi à prendre les trois points. Ça fait du bien pour le moral mais il faudra aller faire un résultat à Troyes la semaine prochaine. Michel Der Zakarian (entraîneur de Nantes) On ne peut pas gagner un match en ne jouant qu'une demi-heure, même si on s'est créé des situations que l'on n'a pas su concrétiser. La première période n'est pas bonne dans l'engagement, il n'y avait pas de mobilité, on avait tout faux. C'était trop pauvre techniquement pour pouvoir gagner. Il faut plus de justesse et de détermination. Je ne pense pas que les joueurs aient lâché psychologiquement, mais certains ne savent pas hausser leur niveau. J'espère qu'on montrera autre chose lors des cinq derniers matches. On ne va pas parler d'Europe, on va déjà essayer de rester dans les dix premiers.

Guingamp – PSG : 0-2

Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp) On a concédé une seule occasion et on a quand même de sacrés coups à jouer, notamment l'occasion de Mevlüt (Erding). On laisse passer notre chance. Nous avons été un peu imprécis, quelques relances ratées, ils sont venus chez nous et on fait la petite erreur sur le penalty. J'ai vu une très bonne équipe de Paris, ils ont été solidaires sur les moments où on a un peu poussé et une fois qu'ils avaient fait la différence au tableau d'affichage, c'était plus difficile parce qu'ils avaient de la maîtrise. Une défaite contre Paris, on n'a pas à rougir, ce qui m'embête, c'est qu'on a laissé passer notre chance. Blaise Matuidi (milieu du PSG) Il était important de gagner et, pour tous ces jeunes, de prendre du plaisir. C’est une bonne expérience pour eux. Il fallait gagner aujourd’hui et on l’a fait et bien fait, avec du jeu et beaucoup d’occasions. Je remercie les petits jeunes qui m’ont offert cette victoire pour mon anniversaire ! Après, le meilleur cadeau que l’on puisse me faire est de gagner mardi… (ndlr : contre Manchester City en quarts de finale retour de la C1) Sources : beIN Sports, AFP, sites officiels des clubs

Fantastic three points,thanks to everyone for their support.happy to have score again tonight. Allez Lorient.💪🙏

— majeed waris (@warisgh10) 9 avril 2016
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant