Chypre valide la loi sur les saisies immobilières

le
0

La législation était bloquée depuis décembre par les députés. Les banques chypriotes sont fragilisées par l’importance des prêts non remboursés depuis plus de trois mois, qui représentent 50% de leurs créances.

Le Parlement chypriote a finalement validé samedi une législation controversée sur les saisies immobilières, exigée par les bailleurs de fonds internationaux pour verser une nouvelle tranche d’aide à l’île en récession, et qui était bloquée depuis décembre par les députés. Les parlementaires avaient suspendu ce texte en décembre, exigeant notamment une meilleure protection pour les particuliers en cas d’insolvabilité.

Après des semaines de débats et d’atermoiements, le texte sur l’insolvabilité a finalement été voté samedi par 33 députés sur 56, dont des parlementaires de l’opposition, après que des changements de dernières minutes eurent été apportés. La veille, le vote avait été reporté après des heurts entre des manifestants hostiles aux saisies immobilières et la police. Au bord de la faillite en raison de la forte exposition de ses banques à la dette grecque, Chypre s’est vu accorder il y a deux ans un plan de sauvetage de 10 milliards d’euros. Ce dernier a été conditionné à des prélèvements sur les comptes bancaires et à des mesures d’austérité draconiennes.

La troïka des bailleurs de fonds (Fonds monétaire international, Banque centrale européenne et Union européenne) exige une loi sur les saisies immobilières, car les banques chypriotes sont fragilisées par l’importance des prêts non remboursés depuis plus de trois mois, qui représentent 50% de leurs créances. Le versement de la prochaine tranche d’aide avait été suspendu en raison du blocage du texte. Le président chypriote conservateur Nicos Anastasiades avait pressé les parlementaires d’agir de façon responsable afin que l’île puisse recevoir les quelques 86 millions d’euros bloqués par le FMI.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant