Chypre : un mois de restrictions bancaires

le
0
La panique bancaire n'a pas eu lieu. Mais la colère monte dans la population chypriote contre l'Europe.

De notre envoyée spéciale à Nicosie

La ruée sur les guichets des banques chypriotes n'a pas eu lieu. On pouvait craindre le pire, après douze jours de gel des transactions bancaires. Les employés des banques chypriotes étaient sur le pied de guerre dès 7 heures du matin dans leurs banques placées sous haute surveillance. Les télévisions du monde entier attendaient des images chocs. Il n'en fut rien. «Nous nous sommes passé le message sur les réseaux sociaux pour ne pas aller à la banque aujourd'hui et se rendre ridicule devant les caméras étrangères», affirme Aliki, professeur de sciences de 35 ans, venu à la banque prendre sa carte de retrait, et non pas vider son compte. «Notre histoire nous a appris à nous battre», dit-il, résigné. «Je n'ai pas vécu l'invasion de l'île par l'armée turque, mais je sais que c'était pire...»

Les auto...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant