Chypre s'enfonce dans la dépression

le
0
Deux mois après l'adoption du plan d'aide européen, les restrictions bancaires perdurent.

L'affichette scotchée sur la vitrine d'une agence de la Bank of Cyprus, dans la vieille ville fortifiée de Nicosie, en dit long sur l'exaspération des Chypriotes. «Les employés ordinaires ne sont pas responsables de cette situation. Au contraire, (…) beaucoup sont dans une situation désespérée. Il serait pour le moins injuste de reporter votre colère et votre dégoût sur ces employés.» Deux mois après la fermeture des banques pendant dix jours, la faillite du deuxième établissement du pays, le plafonnement des virements et des retraits d'argent, les Chypriotes sont sous le choc.

En échange d'une aide de 10 milliards d'euros, l'Union européenne et le FMI ont imposé à Nicosie la liquidation de la deuxième banque du pays, la Laiki, absorbée par la première, Bank of Cyprus, laquelle doit être recapitalisée. Les clients de la Laiki ont perdu tous leurs avoirs dépass...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant