Chypre présente son projet de gazoduc reliant Israël à l'Europe

le
0

Le ministre chypriote du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme a soumis à la Commission européenne, le 26 juillet, son projet de gazoduc entre Israël et l'Europe dénommé « Trans-med ».

Le pays souhaite obtenir des financements pour la construction d'un gazoduc de 1.400 km reliant les gisements géants du Bassin du Levant à l'Europe. Les champs gaziers de Leviathan et Tamar, dans les eaux israéliennes, recouvrent respectivement 481 et 230 milliards de mètres cubes de gaz, soit près de 35 % de la production annuelle mondiale. Leur exploitation est annoncée pour 2013 et 2017. Quant aux réserves du bloc 12, dans les eaux chypriotes, elles sont estimées à 420 milliards de mètres cubes.

Le projet consisterait à relier les trois gisements à Chypre où un autre gazoduc transporterait le gaz jusqu'à la Grèce en passant par la Crète. Aucun montant n'a été annoncé pour de tels travaux, mais à la fin de l'année, la Commission européenne dressera une liste de 50 projets gaziers et 100 projets électriques qui pourront bénéficier d'aides financières.

Au vu de la proximité de leurs gisements, Israël et Chypre ont décidé de s'associer pour exploiter et exporter leur gaz. L'Autorité de l'Electricité de Chypre vient de signer un accord de coopération avec la Compagnie d'Electricité Israélienne pour connecter leurs futures stations de production d'électricité à partir du gaz naturel par des câbles sous-marins pouvant faire circuler jusqu'à 2.000 MW dès 2016.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant