Chypre mise sur les casinos pour se refaire

le
0
Le président chypriote souhaite légaliser les établissements de jeu, seulement autorisés dans la partie turque de l'île, afin de générer des recettes fiscales.

Le président chypriote Nikos Anastasiades a, semble-t-il, pris Pierre Moscovici au mot, en pariant sur les casinos pour renflouer son petit État au bord de la banqueroute.

Le ministre français de l'Économie a qualifié Chypre «d'économie casino», le 24 mars dernier. Était visée l'hypertrophie de son secteur bancaire, réputé pour ses gains faciles. Le dirigeant chypriote, en pleines négociations avec la troïka (Commission européenne, BCE, FMI) sur les conditions du versement de l'aide de 10 milliards d'euros, a évoqué lundi l'idée de lever l'interdiction sur les casinos afin d'attirer davantage de touristes sur l'île d'Aphrodite.

Les jeux d'argent et les casinos sont interdits par la loi dans la république de Chypre depuis son indépendance, en 1960. Notamment sous la pression de l'influente ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant