Chypre : les naufragés syriens secourus ont finalement débarqué

le
1
Chypre : les naufragés syriens secourus ont finalement débarqué
Chypre : les naufragés syriens secourus ont finalement débarqué

Les quelque 280 réfugiés, majoritairement syriens, qui refusaient de quitter le paquebot chypriote venus les secourir jeudi au large de Chypre, ont finalement accepté vendredi de débarquer au port de Limassol (sud). «Ils sont tous descendus du bateau. Cela s'est passé à partir de 5 heures. La police est allée à l'intérieur, elle n'a rien fait,  tout s'est passé calmement, et ils ont finalement accepté de descendre», a expliqué le directeur adjoint de la Défense civile, Marinos Papadopoulos. Les réfugiés avaient exigé au départ de se rendre en Italie.

Après être sortis du bateau, les migrants sont entrés dans une infrastructure aménagée par les autorités pour leur arrivée, où ils pouvaient recevoir des soins pour ceux en ayant besoin et être enregistrés. Quelques dizaines d'entre eux avaient terminé les procédures vers 09H00 locales (8 heures heure française). «Nous sommes prêts à les conduire dans les deux premiers bus», a expliqué Marinos Papadopoulos, afin qu'ils puissent se rendre au camp de Kokkinotrimithia, à une dizaine de kilomètres de la capitale Nicosie. Là, ils doivent pouvoir se doucher, recevoir des habits propres et se reposer, selon la Croix Rouge.

Des dizaines de migrants continuaient dans le même temps à effectuer les formalités, une procédure qui pourrait encore durer plusieurs heures, selon une autre source. La Croix-Rouge était présente sur place pour leur apporter de l'aide.

«Ils veulent que nous les emmenions en Italie»,

Le paquebot de croisière Salamis Filoxenia a secouru ces réfugiés, essentiellement syriens jeudi au large de Chypre. Leur chalutier, qui naviguait à 50 milles nautiques au sud-ouest de la ville côtière de Paphos, a envoyé un signal radio de détresse faisant état de «mauvaises conditions météorologiques», selon le ministère chypriote de la Défense. L'équipage de ce bâtiment de 157 mètres, qui faisait une croisière de neuf jours dans les îles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2368691 le vendredi 26 sept 2014 à 08:20

    La prochaine fois que faudra t il faire....la générosité et l assistance à ses limites même pour les plus dupes chrétiens. .