Chypre : le président réclame la levée du contrôle des capitaux

le
0
Le président chypriote Nicos Anastasiades était reçu ce mercredi, à Paris, par François Hollande. Entretien.

Près de trois mois après l'adoption du plan de sauvetage financier qui a imposé des pertes aux clients des deux premières banques de l'île et un contrôle des capitaux, Nicos Anastasiades, en visite à Paris, répond au Figaro.

Le FIGARO. - La Grèce a fermé sa télévision publique. Un tel événement peut-il se produire à Chypre?

Nicos ANASTASIADES. - C'est regrettable, triste que le gouvernement grec ait été obligé de recourir à une telle mesure. Je ne ferai pas d'autre commentaire, car je ne souhaite pas m'immiscer dans les affaires d'un gouvernement ami. Mais je peux vous affirmer qu'une décision similaire ne sera pas prise à Chypre.

Vous venez de demander à la troïka de lever les restrictions bancaires. N'est-ce pas une décision que vous pouvez prendre souverainement?

À...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant