Chypre: la zone euro veut réduire la facture

le
0
Faute d'une aide extérieure d'ici le mois de mai, Nicosie risque le défaut de paiement. Les besoins financiers de l'île sont estimés à 17 milliards d'euros.

Le sauvetage de Chypre entre dans une phase décisive. Il est au menu d'une réunion extraordinaire des ministres des Finances de la zone euro, ce vendredi, à Bruxelles. Le nouveau président chypriote, le conservateur Nicos Anastasiade, a fait le point de la situation financière de l'île, au sommet de la zone euro, jeudi soir.

Pour Chypre, le temps presse: faute d'une aide extérieure d'ici le mois de mai, Nicosie risque le défaut de paiement. Et la zone euro entrerait à nouveau dans une zone trouble. Malgré sa petite taille, l'île menace la stabilité de la zone euro car ses banques ont d'importantes filiales en Grèce.

Les blocages sur le sauvetage portent à la fois sur les conditions de l'aide et l'enveloppe nécessaire. Les besoins financiers de l'île sont estimés à 17 milliards d'euros: 7,5 mill...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant