Chypre : la semaine qui fait trembler l'Europe

le
1
Du plan d'aide de dix milliards incluant une taxe sur les dépôts à la menace de blocus monétaire, le pays a connu une folle semaine, qui pose la question de sa place dans la zone euro. » Chypre : taxer les dépôts bancaires est «inévitable»

Après la Grèce, le Portugal, l'Irlande, l'Espagne ou encore l'Italie, une nouvelle «bombe» menace l'Europe: Chypre. Cette petite île d'un peu plus d'un million d'habitants fait de nouveau trembler les marchés et met en péril la cohésion de la zone euro. A tel point que les dirigeants européens n'hésitent pas à parler de «risque systémique». La crise chypriote ne date pas d'hier mais a pris de l'ampleur cette semaine. Comment en est-on arrivé là? De Nicosie à Moscou en passant par Bruxelles, retour sur les événéments-clés d'une semaine européenne mouvementée.

o La taxe qui met le feu aux poudres

Tout commence dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 mars. Réunis en comité extraordinair...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • derastea le samedi 23 mar 2013 à 10:22

    Ça m'en touche une sans faire bouger l'autre.