Chypre : la réaction de l'Europe est «catastrophique»

le
0
INTERVIEW - Conseiller spécial auprès du secrétaire général de l'OCDE sur les marchés financiers, Adrian Blundell-Wignall est un ex-banquier et gérant de fonds. Il a commencé sa carrière à la Banque centrale d'Australie.

LE FIGARO. - Comment jugez-vous la gestion de la crise chypriote par l'Europe?

Adrian BLUNDELL-WIGNALL. - Catastrophique! Cela n'aurait pas pu être pire. Que la troïka ait donné son accord à une ponction obligatoire sur les dépôts, y compris sur ceux de moins de 100.000 euros, en principe garantis, c'est ignorer les leçons de plus de 100 ans de crise bancaire. Cela revient, ni plus ni moins, à confisquer les dépôts. L'exemple le plus récent de ce genre de politique, c'est le Zimbabwe qui, en 2008, avait confisqué les comptes courants en devises étrangères... À l'époque, le FMI avait dit tout le mal qu'il en pensait... Aujourd'hui, il valide ce genre de décisions alors que les exemples histori...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant