Chypre, la petite île qui effraie la zone euro

le
0
Le président de l'eurogroupe a évoqué jeudi un « risque systémique » pour la zone euro. La petite économie chypriote est pourtant très peu liée au reste de la zone Grèce exceptée.

C'est une petite île de 9000 km2, représentant tout juste 0,2% du PIB de la zone euro, mais son sort fait trembler l'Europe. A deux jours du dernier délai accordé par la BCE pour adopter un plan B, qui lui permettra de toucher l'aide de Bruxelles, la situation de Chypre donne des sueurs froides aux dirigeants de la zone euro. Aux yeux de Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe, cette crise revêt en effet un «risque systémique» pour l'union monétaire. Le scénario catastrophe d'une sortie de Chypre de la zone euro fait craindre une contagion à ses maillons les plus fragiles.

Les canaux de transmission directs de la crise chypriote à ses voisins apparaissent pourtant limités. «Il n'y a quasiment aucune interconnexion entre Chypre et les autres membres de la zone euro ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant