Chypre : l'incontournable taxe sur les dépôts

le
0
L'économie de l'île étant constituée essentiellement d'avoirs financiers, le gouvernement n'a pas d'autre choix que de puiser dans les réserves des banques.

Dans la course contre la montre pour déminer la bombe chypriote, la solution initiale préconisée par les Européens de taxer les avoirs bancaires a refait surface. À la différence de taille avec le premier plan de sauvetage rejeté mardi par le Parlement que, cette fois, les ­petits épargnants sont épargnés. Alors que les autorités de la petite île n'avaient plus, dimanche, que 24 heures pour valider un accord avec l'Union européenne et le FMI - afin de trouver les 5,8 milliards permettant de débloquer l'aide internationale de 10 milliards et éviter ainsi la banqueroute de l'île -, la nouvelle mouture prévoyait selon plusieurs médias chypriotes d'appliquer une décote de 20% aux comptes supérieurs à 100.000 euros de la Bank of Cyprus. Il serait aussi prévu d'im­poser une taxe exceptionnelle de 4% sur les comp...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant