Chypre : l'Europe amende le plan de sauvetage

le
0
Les dépôts inférieurs à 100 000 euros devraient être exemptés. L'essentiel de la taxe sur les déposants sera supporté par les plus riches. Objectif : calmer la colère des Chypriotes avant un vote clé à Nicosie.

Chypre a obtenu lundi le feu vert de l'Allemagne, de la BCE et d'autres créanciers publics pour reporter sur les grands déposants bancaires l'essentiel de la taxe extraordinaire qui doit financer le renflouement de l'île. L'impôt, décrié comme une injustice, a mis les Chypriotes en colère, poussé des petits déposants vers les distributeurs et lancé une vague de défiance sur les marchés.

Le plan de sauvetage, financé à hauteur de 10 milliards d'euros par l'Europe et le FMI, dépend en plus d'une taxe de 6,75 à 9,9 % sur tous les dépôts bancaires dans l'île. Elle doit rapporter 5,8 milliards au Trésor chypriote. C'est la répartition de ce prélèvement intérieur, imposé samedi, qui se retrouve en débat. Sous le feu de la critique, le nouveau président...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant