Chypre dit que ses besoins accrus n'affecteront pas les déposants

le
0
CHYPRE DIT QUE SES BESOINS ACCRUS N'AFFECTERONT PAS LES DÉPOSANTS
CHYPRE DIT QUE SES BESOINS ACCRUS N'AFFECTERONT PAS LES DÉPOSANTS

NICOSIE (Reuters) - Chypre a annoncé vendredi que l'augmentation du coût de son plan de sauvetage à environ 23 milliards d'euros n'entraînerait pas de coût supplémentaire pour les déposants des banques du pays.

Le pays affirme que ses besoins de financement dans le cadre du plan de sauvetage de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI) ont augmenté à 23 milliards d'euros, au lieu des 17,5 milliards initialement annoncés, en raison de la détérioration de l'économie du pays qui affecte ses ressources.

Les ministres des Finances de la zone euro ont validé vendredi à Dublin le renflouement de 10 milliards d'euros accordé à Chypre par la troïka des bailleurs de fonds internationaux, composée de la Commission européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et FMI.

Chypre devra lever de son côté 13 milliards d'euros, dont la majorité sera obtenue par la fermeture de Laïki et la restructuration de Bank of Cyprus, respectivement deuxième et première banques du pays. Le montant de la contribution chypriote avait été évalué à sept milliards initialement.

"Cette (augmentation) ne signifie en rien que de nouvelles recapitalisations des banques soient prévues, ni aucune contribution supplémentaire des déposants", a déclaré le porte-parole du gouvernement chypriote Christos Stylianides.

Olli Rehn, commissaire aux Affaires économiques et monétaires, a expliqué vendredi de son côté à Dublin que les deux sommes avancées n'étaient pas comparables.

"Les 17 milliards d'euros (en comptant l'aide internationale) sont liés aux besoins financiers nets (...) tandis que la somme la plus élevée, 23 milliards, (...) correspond à un calcul brut", a-t-il dit.

Karolina Tagaris et Michele Kambas, Juliette Rouillon pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant