Chute du bénéfice net de Banca Popolare di Milano

le
0
LE BÉNÉFICE NET DE BANCA POPOLARE DI MILANO EN FORTE BAISSE
LE BÉNÉFICE NET DE BANCA POPOLARE DI MILANO EN FORTE BAISSE

MILAN (Reuters) - Banca Popolare di Milano a annoncé mardi une baisse de 29% de son bénéfice net au premier trimestre, en raison d'une forte contraction de son revenu de trading dans des conditions de marché difficiles.

La banque milanaise, qui doit fusionner avec sa concurrente Banco Popolare pour créer le troisième groupe bancaire italien, a fait état d'un bénéfice net de 48 millions d'euros, un peu supérieur au consensus d'analystes fourni par elle-même et qui le donnait à 45 millions d'euros.

Un an auparavant, le bénéfice net était de 68 millions d'euros.

Le produit net des intérêts a augmenté de 5% et les commissions de 2%, mais le revenu de trading a dégringolé de 77%.

Le ratio de fonds propres CET 1, aux normes Bâle III devant entrer en vigueur en 2019, était de 12,3% fin mars contre 12,2% fin décembre.

Banco Popolare de son côté a dégagé une perte nette inattendue de 314 millions d'euros au premier trimestre, en raison d'une augmentation de ses provisions pour créances douteuses. Un an auparavant, la banque réalisait un bénéfice net de 209 millions d'euros.

Pour pouvoir réaliser sa fusion avec Popolare Milano, Banco Popolare s'est engagée à améliorer la couverture de ses pertes sur créances par le biais d'une future augmentation de capital d'un milliard d'euros.

Les provisions pour créances douteuses ont atteint 684 millions d'euros au premier trimestre, soit près du quadruple de celles d'un an auparavant.

La banque dit avoir amélioré son ratio de couverture des créances douteuses à 59,7%.

Le ratio de fonds propres CET 1 aux normes de Bâle III était de 11,7% fin mars contre 12,4% fin décembre.

(Valentina Za, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant