Chute du bénéfice annuel de Paris Orléans en raison notamment d'un effet périmètre

le
0
(NEWSManagers.com) - Paris Orléans, la société de tête du groupe Rothschild, a publié le 27 juin un bénéfice net part du groupe divisé par trois à 37,2 millions d'euros au cours de son exercice annuel à fin mars, un recul lié notamment à un changement de périmètre dans les comptes de la société.

Le groupe rappelle dans un communiqué qu'il avait bénéficié l'an passé de réévaluations comptables de 31,4 millions d'euros, correspondant à l'intégration dans les comptes des activités de la banque française, Rothschild & Cie Banque (RCB).

Concernant l'exercice écoulé, Paris Orléans a pâti d'une hausse du coût du risque. Ses provisions pour impayés sont en effet passés de 13,7 millions d'euros à 26,2 millions d'euros sur un an. Du coup, son résultat d'exploitation a souffert puisque il s'affiche en recul de 25,5% à 170,9 millions d'euros.

Malgré un contexte volatil des marchés financiers, les revenus des activités de Banque privée et de gestion d'actifs ne s'affichent qu'en léger retrait par rapport à ceux de l'exercice précédent, grâce à une forte collecte nette sur la période (+1,4 milliard d'euros) hors effet de la cession de l'activité de gestion d'actifs Sélection R en France (1,5 milliard d'euros). À fin mars 2012, les actifs sous gestion du Groupe s'élevaient à 37,1 milliards d'euros contre 37,2 milliards d'euros à fin mars 2011.

La réorganisation de Paris Orléans, annoncée en avril dernier et qui prévoit de simplifier la structure du groupe, de renforcer son efficacité opérationnelle et de le transformer en société en commandite par actions, a été approuvée lors de l'Assemblée générale du 8 juin 2012.

Les résultats de l'offre publique obligatoire lancée à l'issue de cette transformation ont été publiés le 25 juin 2012 : avec un taux d'apport à l'offre s'élevant à seulement 2,7% du capital après les apports, ils témoignent de l'attachement et de la confiance des actionnaires pour Paris Orléans.

Cette réorganisation, souhaitée par la direction, permet la simplification du Groupe et par conséquent d'en unifier sa gestion en facilitant les prises de décision. " Grace à la réorganisation, le Groupe entend entreprendre différentes initiatives qui lui permettront à la fois d'accroitre son développement grâce aux synergies entre les trois métiers du Groupe et de réduire structurellement ses charges brutes d'environ 20 millions d'euros à horizon 2-3 ans notamment au niveau des fonctions supports" ., souligne Paris Orléans dans son communiqué.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant