Chute des cheveux : un traitement en cause

le
0
Efficace contre la chute des cheveux, le Propecia pourrait entraîner des troubles sexuels durables. L'agence française du médicament se veut rassurante, mais son homologue américaine réexamine les risques liés à la molécule.

Troubles de l'érection, baisse de la libido, voire impuissance: les effets secondaires du Propecia rapportés par des patients ayant pris ce traitement contre l'alopécie (chute des cheveux) sont inquiétants. Si le risque d'effets secondaires délétères pour la sexualité est connu et mentionné dans la notice du produit, il est présenté comme transitoire. Comprendre: la situation doit donc retourner à la normale quand le patient cesse son traitement. Or certains patients ont rapporté des troubles persistant pendant des mois, voire des années après l'arrêt. Deux procès en «class action» sont en cours aux Etats-Unis et au Canada, et l'agence fédérale du médicament (FDA) a renforcé sa surveillance sur la molécule. En France, l'Afssaps s'est voulue rassurante ce week-end après la parution d'un article sur le sujet dans Le Parisien.

o Comment ça marche?

Le finastéride, principe actif du Propecia, a pour effet de bloquer l'action de l'hormone mâle, la testostü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant