Chute des actions : viser les opportunités (Oddo AM)

le
12

Dans un contexte d'anxiété boursière, Oddo Asset Management conseille d'investir dans des sociétés aux fondamentaux solides. Le « stock picking » s'impose pour profiter des opportunités.

Difficile de faire fructifier son patrimoine en cette fin d'année. Depuis le début du mois d'octobre, les marchés d'actions pâtissent des regains d'inquiétudes macroéconomiques sur la croissance mondiale. La volatilité « intraday » des indices boursiers redevient forte, provoquant autant de risques que d'opportunités à court terme.

Les marchés intègrent l'idée d'un avenir moins dynamique

Selon Pascal Riégis, gérant chez Oddo AM, « les performances des dix prochaines années n'auront rien à voir avec celles des dix dernières années » sur les marchés actions.

Une prévision qui résume l'inquiétude actuelle des marchés, qui prennent conscience depuis le début du mois que le manque de reprise économique en Europe n'est pas seulement passager. La croissance zéro ou quasi-zéro des économies européennes développées pourrait rester la norme beaucoup plus longtemps que prévu.

Privilégier les entreprises solides

C'est dans ce contexte qu'Oddo AM concentre sa stratégie de portefeuille sur les actions aux fondamentaux les plus solides. Les « LargeCaps » diversifiées à l'international et à la situation économique saine devraient parvenir à retrouver plus rapidement que les autres leurs plus hauts du dernier pic boursier.

Certains secteurs sont privilégiés : en premier lieu les entreprises des secteurs de la santé, des biens de consommation, des technologies et des matériaux de base. A contrario, les secteurs de l'énergie (pétrole notamment) et des télécoms sont délaissés dans la stratégie « Europe » d'Oddo AM.

Cibles : Michelin, Safran, Sanofi ou BNP entre autres

Emmanuel Chapuis, également gérant chez Oddo AM, avance des noms précis d'entreprises à cibler. Leurs fondamentaux solides devraient permettre à ces entreprises de traverser les turbulences avec plus de réussite que leurs concurrentes. Dans le domaine de l'industrie automobile, Michelin et Volkswagen seraient des entreprises ayant anticipé les faiblesses actuelles du marché automobile européen, et dont la stratégie de diversification devrait porter ses fruits en cette période de doutes.

En particulier, Rolls Royce pourrait profiter de sa diversification dans le domaine de l'équipement aéronautique, un secteur qui devrait résister à une éventuelle dégradation de la conjoncture et dont Safran est aussi un représentant majeur privilégié par les gestionnaires du fonds.

Dans le secteur de la santé, Sanofi, Fresenius (Allemagne), Roche et Syngenta (Suisse) devraient bénéficier de leur solidité dans ce domaine porteur pour les années à venir.

Dans d'autres secteurs, les valeurs sélectionnées par Oddo AM sont BNP Paribas (finance), Rubis (services) ou encore SAP (informatique).

Xavier Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • zunski le jeudi 16 oct 2014 à 15:11

    TTas de CCharrognardss !!Une HHonte!!

  • M5754890 le jeudi 16 oct 2014 à 12:19

    une honte,c'est beau ces métiers bien payés sans risque!

  • juillia3 le jeudi 16 oct 2014 à 10:24

    la bourse c est fini jouer et bouffez vous entre gros continuer !!!!

  • monjohn le jeudi 16 oct 2014 à 09:40

    Je suis sur Unilever en ce moment, vous savez...le papier Q.

  • supersum le mercredi 15 oct 2014 à 18:12

    Allez y investissez avant que la bourse ne se prenne -20% la semaine prochaine, investissez surtout dans clean-ex

  • remimar3 le mercredi 15 oct 2014 à 17:45

    On ne demande pas à un charcutier si son andouillette est bonne.

  • sabbah24 le mercredi 15 oct 2014 à 17:33

    Tous menteurs ces "conseillers"

  • Berg690 le mercredi 15 oct 2014 à 17:18

    Battue au petit gibier chez Oddo A.M.

  • mguery le mercredi 15 oct 2014 à 17:15

    Leur but : Plumer les petits actionnaires.

  • jhernan5 le mercredi 15 oct 2014 à 16:54

    Avis absolument gratuit. Ces grands spécialistes changent d'avis tous les jours sur le long terme. N'annonçaient-ils pas aussi, il y a seulement quelques mois, avec 60% de certitude un CAC 40 entre 4500 et 5000 points pour cette fin d'année ?