Chute de l'Euro : l'impact de la situation bancaire chypriote

le
0

Chypre traverse une grave crise financière. Pour la surmonter, une aide de 10 milliards d'euros a été accordée par l'Union Européenne. Mais l'Euro a connu une baisse.

Chypre, une crise à l'échelle européenne

Ce pays de l'Union Européenne a connu une grave situation de crise financière, en ce début d'année 2013. Un premier plan de redressement a été proposé, impliquant une taxation des dépôts bancaires. Il a été refusé et modifié : une taxe de 30 % a finalement été convenue sur les dépôts supérieurs à 10 000 ?, à la Bank of Cyprus. Une hausse de 10 à 12,5 % de l'impôt sur les sociétés a également été fixée, avant d'autres réformes structurelles pour sortir le pays de la crise.

Ces mesures ont été adoptées afin d'obtenir le soutien de l'Union européenne. Une aide de 10 milliards d'euros a en effet été décidée.

Un euro fragilisé

Alors que la crise de la zone Euro semblait s'être estompée ces derniers mois, la tension a été relancée par la crise chypriote. Ce pays méditerranéen compte de fait parmi les membres de l'Union Européenne et son sort pèse sur l'équilibre de l'Union. L'Euro a ainsi enregistré une forte baisse à la mi-mars, suite aux annonces du plan de sauvetage.

Des craintes à mesurer

En dépit de cet épisode difficile, il faut noter que l'aide accordée à Chypre sera bien moindre à celle versée antérieurement à la Grèce. La position de l'Euro s'est d'ailleurs rétablie à la mi-avril, reprenant du terrain sur le dollar et le yen, qui avaient bénéficié du climat incertain de l'UE.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant