Chut, les jésuites votent

le , mis à jour à 09:05
0
Chut, les jésuites votent
Chut, les jésuites votent

C'est une sacrée élection sans candidat ni campagne. A partir de demain, la Compagnie de Jésus, l'ordre religieux des jésuites dont est issu le pape François, réunit ses délégués au Vatican pour choisir son nouveau chef lors d'un conclave de quatre jours de « murmurationes », « chuchotements » en français. Pas moins de 215 délégués en provenance de 62 pays doivent trouver un successeur à l'actuel supérieur général démissionnaire, l'Espagnol Adolfo Nicolas, 80 ans. Quatre Français, âgés de 50 à 67 ans, prendront part à cet événement unique au sein de l'Eglise.

 

Avant le scrutin se déroulent d'interminables séances d'échanges pour faire connaissance. Seuls les tête-à-tête sont autorisés, d'où l'appellation des « chuchotements ». C'est le fondateur de l'ordre au milieu du XVIe, le Basque espagnol Ignace de Loyola, qui l'a voulu ainsi parce qu'il détestait les ambitions. Les jésuites, qui professent des vœux de pauvreté, de chasteté et d'obéissance, ne doivent jamais rechercher les honneurs. Lors des mumurationes, chacun peut demander à l'autre ses qualités et ses défauts, mais aussi des précisions sur un camarade pour savoir si, oui ou non, il est apte à assumer de hautes responsabilités. « C'est un temps d'écoute et de réflexion. L'un pose des questions, l'autre répond, avant d'inverser les rôles. Il n'y a pas de tabou, les informations peuvent être de tous ordres : sur la santé, la vie spirituelle, le tempérament... » décrypte le père Arnaud de Rolland, assistant du provincial, le responsable des jésuites en France.

 

La Propagande n'a pas droit de cité

 

Les discussions de groupe, qui pourraient encourager les clans malsains et les tentatives de lobbying, sont bannies. La propagande n'a pas droit de cité. A l'issue de ces quatre-vingt-seize heures de rendez-vous intensifs émergent quelques personnalités susceptibles de prendre les rênes de l'ordre religieux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant