Chucky Ferreyra, le retour

le
0
Chucky Ferreyra, le retour
Chucky Ferreyra, le retour

Il est le symbole du recrutement catastrophique de Newcastle. Après une saison blanche en Angleterre, Facundo Ferreyra est retourné au Shakhtar Donetsk. Un club qu'il avait quitté sur une fuite après un match amical face à Lyon.

Ce ne devait être qu'une simple rencontre amicale de pré-saison. À Annecy, l'Olympique lyonnais reçoit le Shakhtar Donetsk et sa colonie brésilienne. Nous sommes le 19 juillet 2014, et Nabil Fekir commence doucement à taper à la porte de l'équipe première. Ce soir-là, il plante d'ailleurs un but magnifique. L'OL remporte ce match contre les Ukrainiens sur le score de 4-1. Mais cette victoire sera vite reléguée au second plan. La cause ? Six joueurs du Shakhtar décident de ne pas monter dans l'avion du retour.

Mais bordel, où sont cachés les joueurs du Shakhtar ?
Une fuite menée par cinq Brésiliens, Fred, Teixeira, Dentinho, Douglas Costa, Ismaili, et par l'Argentin Facundo Ferreyra. Ce dernier, s'il est rapidement revenu en Ukraine avec ses coéquipiers, a tout fait pour quitter le pays et sa situation belliqueuse. Mais après une saison blanche à Newcastle, Ferreyra est revenu à Donetsk, en prêt. Parce qu'il ne s'est "jamais adapté aux exigences physiques de la Premier League" selon lui. Aussi, parce que le club qui a lâché neuf millions d'euros à Vélez à l'été 2013 pour l'attaquant argentin a bien besoin de ses services.

Une fuite de dix jours


La cellule de recrutement de Newcastle ressemble à la cour des miracles. Alors qu'ils alignent les échecs, les dirigeants des Magpies continuent de faire couler le club à coups de transferts foireux. « L'agent Kia Joorabchian a profité de la situation pour les enlever. Il a réussi à les convaincre à ne pas rentrer, leur expliquant qu'ils seraient bientôt libres et qu'ils pourraient prochainement signer dans un autre club. »Mircea Lucescu, coach du ShakhtarL'un d'eux concernait Facundo Ferreyra. Alors que le natif de Lomas de Zamora brille pour sa première saison en Ukraine, il souhaite à tout prix quitter le pays. La difficile situation que traverse le pays à cause de la guerre (surtout dans la région du Donbass) est son principal argument. Mais à l'époque, Mircea Lucescu, entraîneur du Shakhtar, évoque une…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant