Chuck Blazer suspendu à vie par la Fifa

le , mis à jour à 12:37
0

(Ajoute interview de Blatter) ZURICH, 9 juillet (Reuters) - La Fifa a suspendu à vie l'ancien membre de son comité exécutif Chuck Blazer, témoin clé dans l'affaire de corruption qui secoue la Fédération internationale de football, de toute activité liée au football aux niveaux national et international. La décision a été prise jeudi par la commission d'éthique sur la base d'investigations en réponse aux poursuites engagées par la justice américaine, à l'origine du scandale. "En tant qu'officiel du football, il a joué un rôle clé dans des activités d'offre, d'acceptation, de versement et de réception de paiements dissimulés et illégaux, de pots-de-vin et de 'dessous-de-table' ainsi que dans d'autres projets visant à faire de l'argent", a déclaré la Fifa dans un communiqué. L'Américain Chuck Blazer, qui a 70 ans, a été de 1990 à 2011 le secrétaire général de la Concacaf (Confédération d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes). Il coopère à l'enquête en cours de la justice américaine sur l'instance du football mondial et a secrètement plaidé coupable de dix chefs d'inculpation criminelle à New York dans le cadre d'un accord avec les procureurs. Plusieurs autres dirigeants de la Fifa sont visés par une enquête pour corruption lancée le 27 mai par le département américain de la Justice pour des détournements de fonds d'un montant de 150 millions de dollars sur une période de 24 années. Dans une interview accordée à l'hebdomadaire suisse Weltwoche, proche de la droite radicale, le président de la Fifa Sepp Blatter estime que ce sont les confédérations continentales qui sont à blâmer pour les problèmes de corruption qui minent le football mondial. "Il n'y a pas de combines sous l'influence directe de la Fifa", dit-il. "Mais notre influence sur les contrats conclus par les confédérations est pratiquement égale à zéro." Sepp Blatter, réélu lors du 65e congrès de la fédération internationale fin mai, a annoncé le 2 juin qu'il remettait son mandat mais qu'il restait en fonction jusqu'à la convocation d'un congrès extraordinaire chargé de désigner son successeur. (Joshua Franklin; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant