Chrysler tourne symboliquement la page de sa faillite

le
0
Mardi, le groupe a remboursé sa dette au Trésor américain et devrait passer sous le contrôle majoritaire de Fiat.

Ce fut une journée hautement symbolique. Sergio Marchionne, le directeur général de Chrysler -mais aussi de Fiat-, a remboursé mardi par anticipation le prêt de 7,5 milliards de dollars accordé pendant la crise par les États-Unis et le Canada. La cérémonie a eu lieu dans l'usine de Sterling ­Heights, dans le Michigan, près du siège social du groupe à Auburn Hills, en présence de représentants de la Maison-Blanche. «Il y a moins de deux ans, nous avons pris l'engagement de rembourser les contribuables américains et canadiens en intégralité, et aujourd'hui nous tenons cette promesse», s'est félicité le patron italo-canadien.

«Une partie de l'opinion américaine n'a pas apprécié que l'État vole au secours de Chrysler. D'une certaine manière, nous avons utilisé de l'argent qui ne nous appartenait pas, celui du contribuable américain. En remboursant, nous allons non seulement nous affranchir d'une dette, mais aussi démontrer aux Américains qu'ils ont bien fai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant