CHRONOLOGIE des attaques liées à la mouvance djihadiste en Europe depuis 2014

le
1
    PARIS, 26 juillet (Reuters) - Deux hommes se réclamant de 
l'Etat islamique ont tué mardi matin un prêtre et grièvement 
blessé un fidèle dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près 
de Rouen, avant d'être abattus par les forces de l'ordre. 
  
    Dans un message audio rendu public en septembre 2014, Abou 
Mohamed al Adnani, porte-parole de l'organisation Etat 
islamique, appelait au meurtre de ressortissants des Etats-Unis, 
de la France et des autres pays de la coalition internationale 
constituée contre les djihadistes qui ont proclamé un "califat" 
en Irak et en Syrie. 
    "La meilleure chose que vous puissiez faire est de vous 
efforcer de tuer tout infidèle, qu'il soit Français, Américain 
ou d'un de leurs pays alliés", déclarait-il. "Si vous ne pouvez 
pas trouver d'engin explosif ou de munitions, alors isolez 
l'Américain infidèle, le Français infidèle ou n'importe lequel 
de ses alliés. Ecrasez-lui la tête à coup de pierre, tuez-le 
avec un couteau, renversez-le avec votre voiture, jetez-le dans 
le vide, étouffez-le ou empoisonnez-le." 
    Voici une liste des principales attaques liées à la mouvance 
djihadiste en Europe depuis mai 2014: 
     
    2014 
    24 mai - Quatre personnes sont tuées dans une fusillade au 
Musée juif de BRUXELLES. L'assaillant, le Français Mehdi 
Nemmouche, alors âgé de 29 ans, est arrêté six jours plus tard à 
Marseille à sa descente d'un car en provenance de la capitale 
belge. Transféré en Belgique, il attend d'être jugé. 
     
    2015 
    7, 8 et 9 janvier - Les frères Saïd et Chérif Kouachi 
abattent 17 personnes dans et en dehors des locaux de 
l'hebdomadaire Charlie Hebdo le 7 janvier à PARIS. Le 8, Amedy 
Coulibaly tue une policière municipale de MONTROUGE avant de 
prendre des otages le lendemain dans une supérette casher de la 
porte de Vincennes, tuant quatre personnes. Les trois 
terroristes sont abattus par la police. 
     
    21 août - Un Marocain de 25 ans, Ayoub El Khazzani, blesse 
trois personnes à bord d'un train Thalys circulant ENTRE 
AMSTERDAM ET PARIS avant d'être maîtrisé par des passagers. 
Khazzani était monté à bord en gare de Bruxelles. 
     
    13 novembre - Des commandos sèment la mort dans la salle de 
concert du Bataclan et sur des terrasses de bars et de 
restaurants de PARIS et aux abords du Stade de France, à 
SAINT-DENIS. Ces attaques revendiquées par l'Etat islamique (EI) 
font 130 morts et 368 blessés.   
 
    2016 
    22 mars - Trois kamikazes, tous de nationalité belge, se 
font exploser à l'aéroport international de BRUXELLES-Zaventem 
et dans la station de métro Maelbeek, qui se trouve près du 
siège des institutions européennes. Trente-deux personnes 
périssent. Les autorités établissent un lien entre ces attentats 
et les attaques de Paris.   
      
    14 juin - Un Français d'origine marocaine poignarde à mort 
un commandant de police et sa compagne à MAGNANVILLE, en région 
parisienne. Contacté par des négociateurs de la police, il dit 
avoir répondu à un appel de l'Etat islamique. L'homme est abattu 
lors de l'assaut. 
     
    14 juillet - Un homme fonce sur la foule sur la promenade 
des Anglais à NICE, tuant 84 personnes et faisant plus de 300 
blessés. L'assaillant, identifié par la police comme étant un 
Franco-Tunisien de 31 ans, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, est tué 
par les forces de l'ordre.   
     
    18 juillet - Un réfugié afghan de 17 ans attaque à la hache 
et au couteau les passagers d'un train circulant DANS LE SUD DE 
L'ALLEMAGNE, à hauteur de la ville de WURTZBOURG, faisant quatre 
blessés graves avant d'être abattu par la police. L'attaque est 
revendiquée par l'EI. 
     
    22 juillet - Un adolescent germano-iranien de 18 ans ouvre 
le feu dans un centre commercial de MUNICH, en Bavière, tuant au 
moins neuf personnes avant de se donner la mort. CETTE ATTAQUE 
N'A PAS DE LIEN ÉTABLI AVEC L'ETAT ISLAMIQUE. Son auteur 
semblait en revanche être obsédé par les tueries de masse. Il 
est passé à l'acte cinq ans jour pour jour après le massacre de 
77 personnes en Norvège par Anders Behring Breivik. 
     
    24 juillet - Un réfugié syrien de 27 ans arrivé il y a deux 
ans en Allemagne se fait exploser aux abords d'un festival de 
musique organisé dans la ville d'ANSBACH, en Bavière. Quinze 
personne sont blessées. L'attaque est revendiquée par 
l'organisation Etat islamique (EI). Sur une vidéo trouvée dans 
son téléphone portable, le kamikaze fait allégeance à Abou Bakr 
al Baghdadi, le "calife" de l'EI. 
     
    26 juillet -  Deux hommes se réclamant de l'Etat islamique 
attaquent l'église de SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY, en Normandie, à 
l'arme blanche. Ils tuent le prêtre et blessent grièvement un 
autre otage avant d'être abattus par les forces de l'ordre. 
 
 (Bureaux de Reuters; Nicolas Delame et Henri-Pierre André pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • g.marti4 il y a 8 mois

    En guerre on cherche à éliminer l’adversaire; on s’affranchit de la justice et on ne cherche pas à connaître son enfance malheureuse… on élimine. Sommes-nous en guerre ? He bien non puisqu’on n’arrête pas de se mordre le cerveau au nom de la liberté. Que faut-il faire en guerre ? Traquer l’adversaire et l’éliminer (et non pas le renvoyer) car si vous le renvoyez il revient par la petite porte ou répand, d’ailleurs, son prêche sur internet.