CHRONOLOGIE des attaques djihadistes en Belgique

le
1
    BRUXELLES, 23 mars (Reuters) - Chronologie des attaques 
djihadistes commises en Belgique. 
             
    2014 
    24 mai - Quatre personnes sont tuées dans une fusillade au 
Musée juif de Bruxelles. L'assaillant, le Français Mehdi 
Nemmouche, 29 ans, est arrêté six jours plus tard à Marseille à 
sa descente d'un car en provenance de la capitale belge. 
Transféré en Belgique, il attend d'être jugé. 
     
    29 septembre - Les procureurs belges accusent 46 membres du 
groupe Sharia4Belgium d'appartenir à une organisation terroriste 
et de recruter des jeunes gens en Belgique pour aller se battre 
en Syrie.  
    Leur procès s'achève en février 2015 à Anvers. Fouad 
Belkacem, le chef du groupe, est condamné à douze ans de prison. 
Seuls sept des accusés sont présents, les autres se trouveraient 
toujours en Syrie.  ID:nL5N0VL2ZG  
         
    2015 
    15 janvier - Une semaine après les attaques commises à Paris 
contre la rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo et 
l'Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, des unités des forces 
spéciales de la police belge interviennent à Verviers, près de 
Liège, dans l'est de la Belgique. Deux islamistes présumés sont 
tués.  
    "L'enquête a permis de déterminer que ce groupe était sur le 
point de commettre des attentats terroristes d'envergure en 
Belgique et ce de manière imminente", rapporte le substitut du 
procureur Thierry Werts. ID:nL6N0UU4UV  
    Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats du 13 
novembre à Paris tué dans l'assaut donné cinq jours plus tard 
contre un appartement de Saint-Denis où il s'était réfugié, se 
targuait d'avoir été présent en ce mois de janvier 2015 en 
Belgique. 
    Dans le magazine en langue anglaise de l'EI, il expliquait 
en février 2015 comment il s'était rendu le mois précédent en 
Belgique pour préparer des attaques avec deux autres islamistes, 
tués lors du raid de la police à Verviers.  ID:nL8N13D3FT  
     
    21 août - Un Marocain de 25 ans, Ayoub El Khazzani, blesse 
trois personnes à bord d'un train Thalys circulant entre 
Amsterdam et Paris avant d'être maîtrisé par des passagers. 
Khazzani était monté à bord en gare de Bruxelles. 
 ID:nL5N1103X8  
     
    13 novembre 2015 - Des commandos sèment la mort dans la 
salle de concert du Bataclan et sur des terrasses de bars et de 
restaurants de Paris et aux abords du Stade de France, à 
Saint-Denis. Ces attaques revendiquées par l'Etat islamique (EI) 
font 130 morts et des centaines de blessés.  
    L'enquête révèle qu'elles ont été en partie préparées en 
Belgique. Deux des dix assaillants connus étaient des citoyens 
belges, trois autres ont vécu à Bruxelles, dont Salah Abdeslam, 
capturé le 18 mars dernier à Molenbeek, une commune de 
l'agglomération bruxelloise, après quatre mois de cavale. 
Abdeslam avait été récupéré à Paris par des amis venus de 
Bruxelles dans la nuit du 13 au 14 novembre qui le ramènent dans 
la capitale belge, où il vivait.  ID:nL5N16R05Y  
     
    2016 
    22 mars - Les djihadistes de l'Etat islamique revendiquent 
les attentats qui font au moins 30 morts à l'aéroport Zaventem 
de Bruxelles et à la station de métro de Maelbeek, qui se trouve 
près du siège des institutions européennes. 
    Un avis de recherche est lancé contre un suspect, vu 
s'enfuyant de l'aéroport. Sur la photo prise par les caméras de 
surveillance, il est vêtu de blanc et porte un chapeau. 
    "Ce que nous redoutions s'est réalisé. Notre pays et nos 
concitoyens ont été frappés par deux attentats aveugles, 
violents et lâches", a déclaré le Premier ministre belge, 
Charles Michel, promettant que ses concitoyens resteraient "unis 
et rassemblés, pleinement mobilisés (...) pour protéger nos 
libertés, protéger nos manières de vivre".  
    Ces attentats coordonnés surviennent quatre jours après 
l'arrestation de Salah Abdeslam. 
    "A ce stade, il n'est pas possible d'établir un lien formel 
avec les attentats de Paris", déclare le procureur fédéral 
belge, Frédéric Van Leeuw, lors d'une conférence de presse    
 ID:nL5N16U5GJ  
 
 (Jan Strupczewski; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 9 mois

    Il faut être ferme et prendre des décisions même désagréables pour les âmes sensibles , telle les associations pour les droits de l'homme qui ne voit que des droits et jamais de responsabilités ni de devoirs , si nous ne voulons pas que nos démocraties se réduisent à des camps retranchés.