Chronique du 02/05/13

le
0
À la suite de la conclusion d'un pacte d'actionnaires entre le holding familial Andromède, Fine Champagne Patrimoine (FCI) et Orpar, qui représentent 52,81% du capital et 68,46% des droits de vote du groupe de spiritueux, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a accordé une dérogation au dépôt d'un projet d'offre publique. L'AMF a relevé qu'à l'occasion de cette mise en concert, Andromède conserverait la majorité du capital (52,72%) et resterait prédominante par rapport à FCI, cette dernière étant susceptible de détenir un maximum de 2,09% du capital de Rémy Cointreau. Par ailleurs, le holding de tête de Rémy Cointreau, Andromède, dont François Hériard Dubrueil est le président du directoire, a déposé auprès de l'AMF, le 30 avril dernier, un projet d'offre publique d'achat des titres d'Oeneo (tonnellerie et bouchage) qu'il ne détient pas encore mais dont il est le premier actionnaire (37,9%).
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant