Christopher Froome dépité par les accusations de dopage

le
0
Christopher Froome dépité par les accusations de dopage
Christopher Froome dépité par les accusations de dopage

C'était une deuxième journée de repos pas vraiment tranquille pour Christopher Froome. A Orange (Vaucluse), le coureur britannique a passé une partie de sa matinée à répondre aux questions des journalistes, à l'occasion d'une conférence de presse. Et suite à son impressionnante victoire au sommet du Ventoux dimanche, qui succédait à celle tout aussi écrasante à Ax 3 Domaines huit jours plus tôt, le thème du dopage est très souvent revenu dans les questions des journalistes. « Je sais au plus profond de moi que je me suis entraîné extrêmement dur pour en arriver là. Je sais que tous mes résultats sont le fruit de détermination, ça a été une vraie bataille pour en arriver où je suis. J'ai le soutien d'une équipe fantastique. C'est tout l'ensemble de ces choses (ndlr : qui font sa réussite). Les gens peuvent parler d'autres choses, je ne peux pas, je ne sais rien de ces choses-là. Je sais ce que j'ai fait et j'en suis fier », a commencé par répondre le maillot jaune, avant d'évoquer le cas Lance Armstrong à qui, selon certains journalistes, il aurait été honoré d'être comparé. « Je n'ai jamais dit que j'étais honoré, j'ai dit que je prenais ça comme un compliment parce qu'il a gagné ces courses. Une fois que cela est dit, me comparer à Lance? Lance a triché, je ne triche pas. Point final », a rétorqué Froome, qui compte désormais 4'14 d'avance sur son dauphin, Bauke Mollema (Belkin).

En fin de conférence de presse, le leader de l'équipe Sky a avoué qu'il vivait mal cette suspicion autour de lui, et qu'elle entachait son bonheur de remporter des étapes de prestige. « Honnêtement, je trouve ça triste d'être assis là au lendemain de la plus grande victoire de ma carrière et de parler de dopage. Mes équipiers et moi-même avons passé des semaines loin de chez nous, à nous entraîner, à nous tuer au travail... Et on m'accuse d'être un tricheur et un menteur, ce n'est pas cool » Seul un gros coup de mou dans l'une des étapes alpestres pourrait lever ces accusations? Et accessoirement relancer le suspense de ce 100eme Tour de France.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant