Christophe Urios : « On n'a pas trouvé de solutions »

le
0

Castres s’est lourdement incliné face à Montpellier dans le deuxième match de barrage du Top 14 (28-9). Une défaite logique pour Christophe Urios. Le technicien castrais reconnaît que son équipe n’a jamais maîtrisé son sujet.

Christophe Urios, au terme d’un match tendu, vous vous inclinez face à Montpellier. Le meilleur a gagné selon vous ? Je savais qu’aujourd’hui, il n’y aurait pas de problème de fierté. Après, sur le match, on n’a pas su rivaliser avec eux. Ce soir, il ne faut pas être déçu du match. Les meilleurs ont gagné. On ne fait pas une bonne entame de match. Quand on est mené 11-0, c’est dur pour revenir dans ce genre de rencontre. Il aurait fallu qu’on marque cet essai juste avant la mi-temps (après la percée de Rémi Lamerat, ndlr) ce qui nous aurait remis dans le sens de la marche. Mais l’écart était trop important et pendant trop longtemps.

Christophe Urios : « On n’arrivait pas à avancer »

C’était une rencontre très compliquée ... C’était dur. On n’arrivait pas à avancer dans le jeu ni à tenir le ballon. On était sous pression et on n’avait pas le temps qui jouait en notre faveur. Gagner des matchs dans ce genre de situation, c’est compliqué. Vous pensez que votre équipe n’a jamais été en mesure de gagner cette rencontre ? Non, je pense qu’on n’a jamais contrôlé le match. Il aurait fallu marquer cet essai avant la pause qui me semblait possible parce qu’à 11-3, si on marque cet essai, on serait resté dans le match. Mais cela n’a pas été le cas. On a toujours été loin au tableau d’affichage et on n’arrivait pas à avancer. On n’a pas trouvé de solutions et on n’a pas su contrôler le match. Avec notre envoyé spécial à Montpellier, Richard Goselin.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant