Christophe de Margerie s'explique sur les bénéfices de Total

le
0
INTERVIEW - Le groupe pétrolier veut multiplier ses stations service à bas prix.

LE FIGARO. - Votre résultat net semestriel en euros augmente de 17%, à 6,7 milliards d'euros. Une partie du public français estime que Total affiche des bénéfices «insolents». Que lui répondez-vous?

Christophe de MARGERIE. - Que voulez-vous que Total réponde à ceux qui ont déjà jugé? En revanche, je suis prêt à discuter sur l'importance de nos résultats et ce à quoi ils servent. Rien qu'au premier semestre, nous avons investi 11,3 milliards d'euros. Nous préparons l'avenir, pas simplement pour aller chercher du pétrole et du gaz mais aussi en nous positionnant sur des énergies nouvelles comme le photovoltaïque. Au deuxième trimestre, nos résultats en dollars ont progressé de 7% sur un an et de 19% au premier semestre. C'est une hausse plus modérée que celles des cours du pétrole et du gaz sachant que celle-ci profite essentiellement aux pays producteurs, notre taux d'imposition moyen étant monté à près de 60%.

On reproche aux distributeurs d'ess...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant