Christophe de Margerie : Loeb, Grosjean et le sport auto lui rendent hommage

le
0
Christophe de Margerie, patron atypique, a marqué aussi le monde du sport automobile, comme le reflètent les témoignages de Sébastien Loeb, Romain Grosjean ou Éric Boullier.
Christophe de Margerie, patron atypique, a marqué aussi le monde du sport automobile, comme le reflètent les témoignages de Sébastien Loeb, Romain Grosjean ou Éric Boullier.

Il n'y a pas que les industriels et les hommes politiques qui ont été attristés d'apprendre, hier, la mort de Christophe de Margerie. Car le P-DG du sixième groupe pétrolier mondial était également très impliqué dans le sport automobile. "C'était comme un second papa", a expliqué Romain Grosjean, pilote de Formule 1 chez Lotus, au journal L'Équipe dans son édition de ce mercredi. Le Français rappelle qu'il "lui doit en grande partie [sa] seconde carrière en F1". En effet, Romain Grosjean n'avait pas été reconduit chez Renault à l'issue de la saison 2009 où il avait disputé sept Grand Prix. L'apport de Total avait pesé dans le choix de Lotus d'enrôler le pilote tricolore pour la saison 2012. "Pour mon retour en F1, il m'avait prêté sa salle à manger dans la tour Total pour l'annoncer devant les journalistes", explique Romain Grosjean. Quand de Margerie discute assis sur des barils d'essence Comme l'ensemble des hommages depuis l'annonce de son décès, c'est la personnalité de Christophe de Margerie qui est saluée par les acteurs du sport automobile qui ont travaillé à ses côtés. "Je peux dire que chacune de mes rencontres avec lui fut un plaisir", explique à L'Équipe Éric Boullier, directeur de Renault F1 team puis à la tête de l'écurie Lotus. Désormais directeur de la compétition chez McLaren, Éric Boullier brosse le portrait d'un patron haut en couleur à l'image de "ce mot qu'il adorait :" carabistouille". Le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant