Christophe de Backer quitte le Groupe Edmond de Rothschild

le
1

(NEWSManagers.com) - Christophe de Backer quittera ses fonctions de CEO du groupe Edmond de Rothschild le 31 janvier 2015, a indiqué hier soir l'établissement dans un communiqué. Ariane de Rothschild, en qualité de présidente du comité exécutif, le remplacera. A la demande de l'épouse de Benjamin de Rothschild, qui préside le groupe, un comité stratégique, issu du conseil d'administration, a été constitué pour l'assister dans sa tâche.

Benjamin de Rothschild, cité dans le communiqué, a remercié Christophe de Backer pour sa contribution à la transformation du Groupe Edmond de Rothschild, engagée depuis trois ans,. " L'accomplissement de la mission qui lui a été confiée a conduit à la réalisation de progrès sensibles, a-t-il indiqué en ajoutant que " l'achèvement de la mutation du Groupe requiert désormais un nouvel élan" (...).

Christophe de Backer était arrivé en janvier 2012. Au début de l'automne dernier, des rumeurs donnaient le responsable sur la sellette en raison des multiples départs consécutifs liés à la réorganisation du groupe Edmond de Rothschild. Par ailleurs, Christophe de Backer, avait en septembre 2014, au cours de la présentation des résultats du deuxième trimestre, annoncé un changement dans les objectifs du plan stratégique 2016. Annoncé fin 2012, le plan stratégique prévoyait notamment, d'ici à 2016, une collecte de 33 milliards d'euros d'actifs supplémentaires pour porter l'encours du groupe à 158 milliards, ainsi qu'un coefficient d'exploitation ramené à 66% au lieu de 80%. " Ce plan pourrait finalement être décalé de deux ans en raison d'un contexte moins favorable" , avait alors expliqué le responsable au journal Les Echos. Un retard dû selon Christophe de Baker à une croissance européenne plus faible, un environnement réglementaire plus lourd et une aversion aux risques de la clientèle plus forte.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • juju75 le jeudi 22 jan 2015 à 21:11

    Décidément pas plus de trois ans sur un poste