Christophe Agius et Philippe Chéreau : "Valbuena ferait un bon catcheur"

le
0
Christophe Agius et Philippe Chéreau : "Valbuena ferait un bon catcheur"
Christophe Agius et Philippe Chéreau : "Valbuena ferait un bon catcheur"

Si vous aimez le catch, vous connaissez forcément Christophe Agius et Philippe Chéreau. Grâce à leur énergie et leur humour, les deux bonhommes sont devenus les voix officielles de la World Wrestling Entertainment en France. Entre deux coups de la corde à linge, Christophe et Philippe s'intéressent au football, malgré certaines pleureuses du ballon rond. Rencontre par-dessus la troisième corde.

Vous formez un petit couple. Vous êtes les Thierry Roland et Jean-Michel Larqué du catch, comment est-ce qu'il fonctionne votre duo ? Christophe Agius : Ça fait 15 ans qu'on se connaît. Le mode de fonctionnement est simple : moi, je travaille, et lui se contente de venir.
Philippe Chéreau : C'est exactement ça, à un moment donné, le talent est suffisant pour ne pas avoir à travailler. Surtout que je passe mon temps à corriger ce que dit Christophe. Non sans blague, si on devait se répartir les rôles consultant/commentateur, on pourrait dire que Christophe s'adresse plus à une cible de passionnés, de fans. Et moi, je suis plus sur la cible grand public, pour démocratiser, pour vulgariser. Il faut bien comprendre que tout le monde connaît le foot. Tout le monde a déjà vu un match, ou a déjà tapé dans un ballon, il y a des joueurs français. Alors que le catch reste du catch américain, il faut décoder, traduire. Et puis, il y a toute la partie divertissement à assurer. On ne doit pas être objectifs par exemple.
Il n'y a donc pas de commentateur et de consultant dans votre duo ? P : Le consultant en France a été intégré au commentaire sportif avec Pierre Albaladéjo en rugby il y a plus de 40 ans. Au début, il commentait les matchs derrière le grillage. Il n'avait pas accès à la tribune presse, car il n'était pas journaliste. Alors que Roger Couderc était tranquillement installé. Dans notre duo, notre force est que nous ne sommes pas cloisonnés dans ces rôles. Même si je suis journaliste sportif sur d'autres sports, au contraire de Christophe.
On est d'accord qu'il y a un méchant (Christophe) et un gentil (Philippe) ? C : Oui, mais c'est totalement joué. Philippe, s'adressant au grand public, il doit être pour les gentils. Moi, je m'adresse aux fans, qui souvent, préfèrent les méchants. Philippe joue l'homme honnête, et moi je mens. C'est plus drôle d'être le méchant. D'ailleurs dans la vie, c'est Philippe le gros connard. Il est marié, il a des enfants, il a réussi sa vie. Il y a que les connards qui réussissent. Moi, je suis tout gentil dans la vie. Du coup, pas de meuf, pas d'avenir.
P : Ah oui, il est tout mignon. Alors que moi, je suis un gros con. J'habite à Paris et je roule en 4x4. Je suis un vrai gros con. [BR…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant