Christine Lagarde entendue par la Cour de justice de la République

le
1
Christine Lagarde, patronne du FMI, de nouveau entendue par la Cour de justice de la République.
Christine Lagarde, patronne du FMI, de nouveau entendue par la Cour de justice de la République.

Christine Lagarde a été à nouveau entendue, le 31 janvier dernier, par la Cour de justice de la République, selon i>Télé. Ministre de l'Économie au moment du règlement du litige entre Bernard Tapie, ex-patron d'Adidas, et le Crédit lyonnais, elle est soupçonnée d'avoir favorisé l'arbitrage qui a alloué plus de 400 millions d'euros à l'homme d'affaires. Elle n'a pas été mise en examen, rapporte le journaliste Jean-Michel Decugis, alors que son directeur de cabinet, Stéphane Richard, aujourd'hui à la tête d'Orange, l'a été pour escroquerie en bande organisée. Selon i>Télé, Christine Lagarde a affirmé aux enquêteurs que Stéphane Richard lui avait "caché un certain nombre de choses et avait notamment mis sa griffe personnelle sur un certain nombre d'écrits sans lui dire". Déjà auditionnée en mai 2013, son audition a duré cette fois-ci plus de cinq heures.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • uran le jeudi 6 fév 2014 à 12:54

    Si la Cour de justice attendait la fin de son mandat au FMI pour s'occuper de cela, la planète se porterait probablement mieux. Elle pourrait se consacrer entièrement à son boulot au FMI. D'un autre coté si elle était contrainte à la démission qui mettrait-on à sa place. Presque sur que ce soit un représentant d'un pays émergent. Pas sur que la France et le reste de l'Occident y gagnerai.