Christine Lagarde, candidate possible à la présidence de l'Europe

le
0

Le nom de la directrice générale du FMI circule à Bruxelles, pour remplacer José Manuel Barroso, à la tête de la Commission ou Herman Van Rompuy à la présidence de l'Union européenne. Elle bénéfie de solides soutiens à Berlin, Londres et Paris.

Correspondant à Bruxelles,

Elle dispose d'un fauteuil prestigieux à la tête du FMI jusqu'à l'été 2016 et jure n'avoir pas d'autre ambition pour le moment. Difficile pourtant d'échapper à l'impression que Christine Lagarde s'intéresse au Vieux continent et qu'elle tâte le terrain, avant la relève tous azimuts des institutions de Bruxelles, d'ici la fin de l'année.

L'influent hebdomadaire britannique The Economist appuie cette semaine sa candidature à deux postes clés: présidence de la Commission ou de l'Union européenne. C'est un signe qui ne trompe pas.

Dans le camp conservateur européen, certains la considèrent déjà comme le successeur idéal de José Manuel Barroso. A l'aise en anglais...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant