Christine Boutin : «Jamais je ne ferai perdre mon camp»

le
0
INTERVIEW - L'ancienne ministre tient l'université d'été du Parti chrétien-démocrate ce week-end à Lyon. L'occasion de lancer sa campagne.

LE FIGARO. - Pourquoi cette difficulté à convaincre que vous serez candidate ?

Christine BOUTIN. - Peut-être parce qu'en 2007 je m'étais ralliée à Nicolas Sarkozy. Mais la situation a beaucoup changé. La crise est grave. Les sujets de société auxquels j'ai consacré ma vie sont fragilisés. Il importe de répondre avec une liberté de ton que seule je peux me permettre, avec des propositions structurelles et véritablement innovantes. Je suis calme, déterminée, sereine. J'irai jusqu'au bout. Notre local de campagne est installé à Levallois, la souscription est lancée et je ne suis pas inquiète pour les 500 signatures. Le PCD possède désormais un large réseau et bon nombre d'élus... La seule chose que je peux vous dire c'est que jamais je ne ferai perdre mon camp. Et j'assume être une candi­date du premier tour.

On vous juge homophobe car vous dénoncez l'assimilation de la théorie du genre à une vérité scientifique...

Je ne vais pas passer ma vie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant