Christie's se lance pour la première fois dans la BD

le
0
Un dessin d'Hugo Pratt, créateur de Corto Maltese AFP PHOTO MYCHELE DANIAU
Un dessin d'Hugo Pratt, créateur de Corto Maltese AFP PHOTO MYCHELE DANIAU

(AFP) - La maison d'enchères Christie's France a décidé de se lancer dans la bande dessinée, avec une première vente en avril, a annoncé vendredi à l'AFP son président François de Ricqlès.

Cette vente sera organisée en partenariat avec Daniel Maghen, un galeriste parisien spécialisé dans la BD, a précisé M. de Ricqlès.

"M. Maghen est venu nous voir pour nous proposer de nous associer sur la BD. Nous avons décidé de nous engager avec lui sur cette voie", a expliqué le commissaire-priseur.

La vente, qui aura lieu le 5 avril, présentera des planches originales des grands noms de la BD (Enki Bilal, Hugo Pratt, Albert Uderzo, Tardi, Moebius, André Juillard, Jacobs, Schuiten, Franquin etc.).

Le montant attendu de la vente, qui comprendra environ 250 lots, est d'environ 1,5 million d'euros, selon M. de Ricqlès.

"Si le résultat de cette vente est concluant, comme nous l'espérons, il y aura à nouveau une vente de BD en avril 2015" et ainsi de suite, a-t-il ajouté.

"La BD nous paraît être une diversification intéressante", a-t-il dit. Mais "il ne s'agit pas pour le moment de créer un département à part entière. Il s'agit d'une association avec un consultant", a-t-il précisé.

La vente aura lieu dans la foulée du Salon du dessin à Paris (26 au 31 mars), pendant lequel Christie's organisera deux ventes de dessins. "Cela permet de rattacher la vente de BD à un événement international qui attire des collectionneurs du monde entier", a précisé M. de Ricqlès.

"Je défends la BD comme un art depuis le début", déclare à l'AFP Daniel Maghen, qui est également expert en BD et éditeur. "J'ai commencé à acheter des planches originales de BD à l'âge de 19 ans, alors qu'il n'y avait pas du tout de marché en France", raconte-t-il.

Daniel Maghen a créé sa première galerie en 1996. Depuis le marché a décollé.

Sa galerie, située quai des Grands Augustins, vend "3.000 planches par an". "Les prix ont été multipliés par dix en quinze ans", dit-il.

Pour autant, le succès d'une vente de BD n'est pas forcément garanti.

La première vente de planches de BD par Sotheby's en 2012 avait été "un peu décevante", en raison notamment du taux d'invendus, reconnaît cette maison de ventes. Sotheby's compte cependant refaire une vente de BD à l'automne 2014.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant